Allergies et hyperréactivité PDF

Curieusement, la proportion de patients présentant une éosinophilie de l’expectoration était plus faible en NAR qu’en AR.


La multiplication des manifestations allergiques fait qu’elles sont parfois difficiles à cerner, mais une chose est certaine : elles sont en progression constante et cette augmentation touche surtout les couches jeunes de la population. Il s’agit donc d’un véritable enjeu de santé publique. Ainsi, toutes les thérapeutiques, qu’elles soient alternatives ou allopathiques doivent être utilisées. Toutefois, persiste un problème : celui des hyperréactivités non spécifiques aussi appelées «fausses allergies». Mon médecin me dit que je fais de l’allergie et j’ai tendance à le croire car j’en présente tous les signes… et pourtant : prise de sang normale, tests allergologiques négatifs, traitements décevants! Alors, suis-je allergique ou pas? Si vous faites partie de ceux qui se posent ce type de question, vous répondez très certainement au profil dit hyperréactif, qui fait de vous un véritable « sismographe vivant » sensible à la moindre variation de votre environnement. Différencier ces deux aspects et les reconnaître permet d’adapter la prise en charge de tous les symptômes de type allergique. Cet ouvrage, rédigé en 60 Questions & Conseils, est divisé en trois parties envisageant successivement la maladie allergique dans son ensemble, puis ses différentes manifestations, enfin sa prévention sous forme de conseils spécifiques. Nul doute que sa lecture vous apportera suffisamment d’éléments pour maîtriser vos troubles, qu’il s’agisse d’une vraie ou d’une fausse allergie. Jean-Loup Dervaux a été chef de clinique à la Faculté et assistant des Hôpitaux de Paris. Il a ensuite exercé, pendant treize ans, en tant que chef de service dans un centre hospitalier général. Il a rédigé de nombreuses publications scientifiques. Adepte convaincu de l’hygiène de vie et de l’hygiène alimentaire, auxquelles il s’intéresse plus particulièrement, il est l’auteur de nombreux ouvrages de santé destinés à un large public et traitant des sujets les plus divers.

Corrigan 8, Jeremy P. T Ward 8, Paul J. Kemp 1, Christina M. Clin Exp Allergy2003; 33 (11): 1506-11. 21. Downie SR, M Andersson, J Rimmer, Leuppi JD, Xuan W, Akerlund A, et al. Par exemple, l’exposition aux acariens pendant la première année de vie est associée au développement ultérieur de l’asthme et, éventuellement, de l’atopie.-}