Bonheur intouchable PDF

Nous ressemblons davantage à ce qu’on appelle un garde ferroviaire en Inde.


«Rien ne peut reprendre comme avant. Je ne peux pas faire comme si rien ne s’était passé. La naissance prématurée de Noé, la vie dans l’attente et l’espoir, les projets quand il était vivant, et le jour de sa mort ont bien existé. Je vis avec ces moments à chaque instant et ils seront présents dorénavant, dans le futur et pour toujours. Comme un nuage permanent, ils trôneront au-dessus de ma tête telle une ombre invisible, ils me suivront quoique je fasse, il faudra vivre avec. Quelque chose a été brisé que je ne peux réparer. Il va falloir réapprendre à vivre et surtout trouver un sens à la vie…» Survivre à la mort de son enfant, quel que soit le temps qu’il a vécu, demeure ignoble et anormal. J’aimerais, à travers ce récit personnel, en témoigner. J’aimerais, par des mots couchés sur le papier, faire de l’existence éphémère de Noé et de ce «bonheur intouchable», un souvenir impérissable, réel, et palpable. J’aimerais faire vivre, par l’écriture, celui qui n’a pu être viable…

Les soixante-dix-huit cartes évocatrices de la plate-forme de Tarot encadrent l’histoire du narrateur pendant qu’il voyage à travers les phases de sa vie de l’enfance à la vieillesse. Je commence à divaguer, mais je veux que vous sachiez que vous avez touché une vie, et d’une très bonne manière. Il est difficile pour les gens d’imaginer cela, mais pour certains enfants, l’école est une grande lutte pour la survie.-}