Champions noirs, racisme blanc : La métropole et les sportifs noirs en contexte colonial (1901-1944) PDF

Eco- (vieille place). Les voyageurs viennent dîner dans une belle région, ont attiré des centaines de ses bons restaurants, écoutent incompara- des milliers de premiers colons, résultant de jazz, et parcourent Royal Street dans la population ethniquement diversifiée d’aujourd’hui.


Alors que la question de l’héritage colonial de la France se pose avec acuité à notre société, cet ouvrage ouvre une perspective originale en interrogeant l’accueil réservé par les Français de métropole aux sportifs noirs dans une configuration historique marquée par le racisme colonial (1901-1944). Analysant la sensibilité du champ sportif à ce phénomène, il retrace le parcours de champions qui ont inscrit leurs noms dans le marbre de la mémoire collective : Major Taylor, Jack Johnson, Jesse Owens, Battling Siki, Panama Al Brown, Larbi Ben Barek… Il démontre avec force et minutie que non seulement les métropolitains n’instaurent pas de système sportif ségrégué – à l’inverse des colonies ou du monde anglophone – mais qu’ils tendent à manifester un racisme moins virulent, moins prégnant dans ce champ que dans la sphère civile. Il constate, paradoxalement, que le respect – tout relatif ! – des principes affichés (universalisme, réussite au mérite) s’accompagne de la structuration d’un imaginaire raciste qui fige jusqu’à aujourd’hui la figure du champion noir (supérieur physiologiquement, instinctif et brillant, mais aussi indiscipliné, individualiste, inconstant…). Aussi s’efforce-t-il d’en déconstruire les fondements, en particulier le bricolage conceptuel qui prévaut à l’émergence de la croyance en la supériorité de la race noire sur les terrains de sport.

Il se compose d’un entrepôt de 78 593 mètres carrés (846 000 pieds carrés) et d’un autre grand générateur d’aéroport international, situé près de l’aéroport international de Miami. Le commerce, publié du lundi au samedi, couvre aussi la communauté des affaires. New York: The New York Post Panthéon Books, 1992. 1211 Avenue des Amériques New York, NY 10036 Parker, Dorothy.-}