Cliniques du sujet âgé: Pratiques psychologiques PDF

Une bonne santé était simplement perçue comme l’absence de maladies et de blessures, et leur présence signifiait une mauvaise santé.


Amplement marquée par le spectre de la maladie d’Alzheimer, ainsi que par les revendications de vieillesse évitée, ou sinon performante, réussie, l’avancée en âge mobilise tout à la fois la préoccupation de chacun et l’attention collective. 
Vieillir engage en effet intensément un regard sur soi, sur le chemin propre emprunté par chacun pour mener sa vie, et bientôt la conclure, dans une tension compliquée entre le constat d’un irréductible inachèvement des actes posés et le vœu d’un accomplissement des idéaux nourris, tension fort susceptible de participer au déploiement d’états de souffrance psychique importants.
Formés à des degrés divers, de façon plus ou moins spécifique, à la psychologie clinique, à la psychopathologie, à la neuropsychologie cognitive, les psychologues qui interviennent auprès des adultes âgés, de leurs proches et des professionnels, sont sollicités pour des missions d’une très grande diversité en des lieux cliniques eux-mêmes fort différents. 
Cet ouvrage propose une réflexion argumentée sur les pratiques psychologiques auprès de l’adulte âgé rapportées par des praticiens de terrain et des enseignants-chercheurs. Articulant réflexions théoriques, méthodes cliniques, expériences concrètes de l’activité professionnelle, les divers chapitres qui le constituent illustrent la variété et la richesse des pratiques professionnelles du psychologue dans la société d’aujourd’hui. 

Benoît VERDON est professeur de psychologie clinique et de psychopathologie à l’Institut de psychologie, université Paris-Descartes.

L’étude a été entreprise dans le but de déterminer le profil de morbidité, de dépister la dépression et de déterminer les systèmes d’organes communément impliqués chez les patients âgés se présentant à notre clinique externe. Si vous ne l’avez pas, vous pouvez télécharger Adobe Reader gratuitement. La certification n’est pas requise pour la plupart des psychologues, mais certains hôpitaux et cliniques exigent une certification.-}