La guerre et la paix : Approches contemporaines de la sécurité et de la stratégie PDF

Cela ne signifie pas, cependant, que les constructivistes nient l’importance du conflit.


Comment comprendre la permanence de l’état d’insécurité plus de quinze ans après la fin de la guerre froide ? Peut-on parler de  » retour à la case départ  » après les attentats terroristes de 2001 ? L’invasion de l’Irak et les politiques de sécurité militaire de l’administration Bush ramènent-elles le système international à un état classique d’anarchie ? Cinq tendances majeures se dégagent : le réflexe traditionnel du  » dilemme de la sécurité « , la menace non étatique que pose le terrorisme international, la résurgence de l’hégémonie américaine accompagnée de son affirmation du droit à la guerre préventive, la faillite d’Etats comme accélérateur de violence et la marginalisation du droit international qui ne parvient pas à surmonter les tentations unilatérales. La connaissance et la maîtrise des outils de la stratégie constituent le préalable à une meilleure compréhension. Au-delà d’explications ponctuelles et conjoncturelles, ces outils sont appréhendés ici dans le temps, depuis la mise en place en 1648 du système westphalien de sécurité centré autour de l’Etat et des enjeux militaires, jusqu’à nos jours. Complètement remanié et actualisé, ce manuel d’introduction aux études de sécurité et de stratégie est constitué de douze séquences qui présentent de manière pédagogique mais également critique les enjeux de la guerre et de la paix à travers, successivement, les questions sécuritaires et militaires, les stratégies de sujétion et celles de paix. De nombreuses définitions, des encadrés thématiques, un glossaire et une bibliographie exhaustive permettent au lecteur, étudiant comme chercheur, d’aborder les principaux concepts et courants de pensée des études stratégiques et de disposer ainsi des bases essentielles à une réflexion d’ensemble.

Relations internationales, Londres: Macmillan 1999, 140-63; Ethnicisation des médias et réponse internationale à la guerre et à la guerre. La montée en puissance de la Chine en tant que superpuissance mondiale soulève d’importantes questions quant à la façon dont elle exercera sa présence au niveau international et si elle augmente réellement la probabilité de s’engager dans des guerres par procuration sans endommager ses relations commerciales avec l’Occident. Le mécontentement ne provient pas d’une augmentation réelle de la pauvreté.-}